|
< Retour
Stephane Oertli

Stéphane Oertli est comédien, metteur en scène, auteur compositeur. Il crée sa compagnie, Fraction asbl, en 1998 avec laquelle il produit les spectacles C’est arrivé demain, Ciment, Oxygène, Ange de la pesanteur, Beards 1 Daemonie et Peny Alone.

Beards I Daemonie

Stéphane Oertli a entamé, avec Beards, une réflexion sur l'orchestre à l'opéra. Tel qu’il le conçoit, il articule en temps réel les différents médias présents sur le plateau. Pour cela, il utilise Karlax, une interface midi innovante à même de pouvoir gérer en temps réel, grâce aux impulsions physiques de l’interprète, l'ensemble du signal numérique. En matière de software, une série de patch a été créée sur Max/MSP. Très vite, des difficultés sont apparues rendant impossible la combinaison entre tous les médias sur une seule machine. Finalement Karlax géra uniquement le son. Trois ans après cette aventure, la compagnie est en passe de trouver la solution. Un patch génératif « vide » : le Replican. Cette solution « miraculeuse » permet de gérer sur une seule machine tous les médias présents sur le plateau sans orgie de cpu . Grâce à ce patch, Stéphane Oertli prépare Brutus mon frère ! – son prochain projet qui mêlera personnages réels et marionnettes virtuelles. Philippe Boisnard est le créateur de l'algorythme du futur patch vide sur pure data le Replican

type de projet : Performance
état d'avancement : Terminé
diffusions : l'Ert-Modène, 2007 () ; Bozar, 2007 (Bruxelles-Belgique) ; Théâtre de la Place, 2007 (Liège-Belgique) ; TNB, 2007 (Rennes – France)
équipe de production-réalisation : production : Fraction asbl | charge de diffusion : Isabelle de Valensart |
soutien(s) de la FWB : Aide à la production en 2007
Brutus mon frère !

« Brutus mon frère ! » est une tragédie contemporaine. Situé avant, pendant et après la mort du père, le texte est une variation multiple autour du parricide. Multiplicité de styles d'écritures, multiplicité de langages scéniques. En toile de fond, la fin du patriarcat, la mort des pères nombreux qui nous empoisonnent, hommes politiques, élite financière, directeurs en tous genre ou tout simplement pères biologiques incapable de laisser le fils voler de ses propres ailes, jaloux de sa vitalité. Plus généralement « Brutus mon frère ! » traite de la fin d'un système et des troubles qui en découlent, à l'image du dernier acte de la pièce, sorte d'errance où les protagoniste hagards suite à la mort de l'empereur Julius cherchent la route à suivre tel ces peuples arabes qui aujourd'hui encore naviguent dans les eaux troubles de l'après révolution. « Le trouble » est la ligne de force du projet, trouble de la pensée, des idéologies, trouble de la perception. Au service de cette idée, les nouvelles technologies par l'entremise de la marionnette virtuelle, sorte de personnage vidéo piloté en temps réel par le karlax, une interface midi innovante à même de réagir aux impulsions physiques du manipulateur. La marionnette virtuelle est le fruit d'une arborescence infini de fichiers sons et vidéos qui se superposent. Elle s'articule comme une marionnette en dur, se comporte comme tel tout en répondant à la logique répétitive induite par l'image. De cela découle un langage physique nouveau. Ainsi la marionnette prend vie au gré des envies chaque soir différente du marionnettiste, peut se substituer à un personnage pour une entrée en scène ou un déplacement. Elle créé un trouble de la perception, plonge le spectateur dans une sorte d'entre, entre vie et mort, rêve et réalité, elle le malmène et l'oblige à procéder à des choix car le spectacle est dans la tête de celui qui regarde.

type de projet : Performance
état d'avancement : En cours
équipe de production-réalisation : Ecriture, mise en scène et composition musicale : Stéphane Oertli. Assistante à la mise en scène : Sophie Bibet. Scénographie, vidéo et lumière : Arié van Egmond. Ingénieur du son : Jean Faravel. Costumes : Nicolas Musin. Production : Annick Kammacher. Assistante en suisse : Lolita Fresard. Avec : Delphine Bibet, Bénédicte Davin, Jessica Kraatz, Philippe Lüscher, Louis Arto Musin.
copyright : Stéphane Oertli
soutien(s) de la FWB : Aide à la conception en 2011
Loading the player ...